Aller au menu Aller au contenu
Personnels du laboratoire
Personnels du laboratoire

> Personnels

M. LEPRETRE Jean Claude

jean claude lepretre.jpg
Professeur des universités directeur du LEPMI

Coordonnées

1130 rue de la piscine BP 75 38 402 Saint Martin D'hères cédex

  • Tél. : 06 81 00 46 34

  • Tél. 2 : 06 81 00 46 34

Site internet : http://

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail

Enseignement
Enseignement effectué principalement au dept de chimie de l'IUT de Grenoble ( UGA) en première et deuxième année, en formation initiale et en alternance)
Cours, TD, TP dans le domaine de la physico-chimie et de la chimie analytique ( organique et minérale)

Activités de Recherche

Thématique : Nouveaux matériaux organiques pour le stockage et la conversion de l'énergie électrique.
Dans le domaine de l'énergie les composés organiques font l'objet d'un intérêt particulier. Leurs implications sont depuis longtemps reconnues dans les électrolytes (solvants, sels, polymères) dans les PEMFC, les batteries et super-condensateurs. Grâce à une "chimie réfléchie, nous préparons différents matériaux (solvants, sels, SEI) permettant d'améliorer les performances des systèmes en augmentant la stabilité de l'électrolyte où en inhibant sa réactivité avec les matériaux d'électrode (SEI contrôlée). Depuis récemment, les composés organiques sont également évoqués comme matériaux d'électrode. Contrairement, aux matériaux inorganiques, leur potentiel de fonctionnement est aisément modulable (modification chimique), ils sont peu toxiques et peu onéreux. Par ailleurs, leur propriétés rédox sont peu dépendantes de la nature de l'électrolyte. Cette versatilité fait qu'ils peuvent être impliqués dans des batteries où l'alcalin peut être le lithium, le sodium.....
Dans ce cadre, nous intéressons, par exemple, à différentes familles de composés tels que les phénothiazines les nitroxydes qui permettent d'atteindre des capacités massiques concurrentielles des matériaux inorganiques couramment utilisés ( LFP) dans un contexte batterie lithium comme batterie sodium. De plus, ces composés, présentant fréquemment des propriétés photochimiques, ces travaux sont complétés par l'étude des matériaux d'électrode "photo-actives" (programme RS2E/labex CEMAM) où le processus de charge des batteries est assisté par un stimulus photochimique.

Thématique : lithium Soufre
Le cout et la toxicité des matériaux de cathode de batterie peut être un obstacle à leur plus forte utilisation. Dans ce contexte, d’autres types de composés sont étudiés, comme le soufre dont le cout et la toxicité sont significativement plus faibles comparativement aux matériau inorganiques classiques ( Co, Ni…). Toutefois, le mécanisme de réduction de S8 implique de nombreuses étapes qui doivent être mieux comprises /contrôlées en vue d’améliorer les performances de ces batteries.
A l’aide de méthodes spectroscopiques et physico-chimiques pertinentes, nous avons pu proposer de nombreuses avancées pour 1) une meilleure compréhension des phénomènes redox mis en jeu durant les cycles de charge/décharge et 2) un meilleur contrôle du processus de navette redox observée dans ce type de batterie.

Thématique : Batterie Magnésium

En parallèle cette activité, l’utilisation de composés organiques a été étudiée dans le domaine des batterie magnésium. L’objectif de ce travail est d’améliorer la réversibilité du système MgII/Mg sans compromettre la fenêtre de stabilité redox de l’électrolyte. Dans ce contexte, différentes approches ont été abordées. 1) il a été établi que la présence de « Π rich » molécules aidait significativement à améliorer la réversibilité du système MgII/Mg. 2) Un résultat très prometteur a également été obtenu en utilisant le système BH4-/phenol, où la substitution d’hydrure par des unités phénolate permet d’observer la réversibilité de la réduction de MgII, tandis que l’oxydation de BH4- est retardée.

Thématique : recyclage

L’utilisation grandissante de batterie, compte tenu du cout de certains matériaux et de leur impact environnemental doit impliquer des aspects recyclage de certains éléments. Dans ce contexte, nous intéressons à la récupération de l’ensemble des composés de ces batteries. Cela concerne les électrolytes (solvants, sels de lithium) comme les matériaux d’électrode (cathode principalement). Différentes stratégies sont étudiées en vue d’« extraire » sélectivement, chacun de ces composés.

Activités / CV

Curriculum Vitae


LEPRETRE Jean Claude 55 ans.

CNU 32ème section, Grade : Professeur des universités à l’UGA.

Nommé M. Conf à l’UJF en 1992 et Professeur des universités à l’UGA (Dept chimie de l’IUT1 de l'UGA) en 2005

01/2011-2015 : Directeur adjoint du LEPMI.
depuis 2015 Directeur du LEPMI

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail

Rédigé par Jean Claude Lepretre

mise à jour le 5 mars 2018

Univ. Grenoble Alpes